Dans quels domaines utiliser un scanner à rayon X ?

La première image qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de scanner à rayons X est la radiographie médicale. Pourtant, ce n’est pas dans ce domaine qu’ils sont le plus utilisés, mais bien dans le secteur de la sécurité et de la sûreté. Zoom sur des outils de détection auxquels rien n’échappe.

Les domaines d’utilisation des scanners à rayons X

Votre première intuition est la bonne : les rayons X sont en effet utilisés pour vérifier l’état de vos os notamment, et les médecins les emploient pour vérifier les éventuelles fractures ou anomalies du squelette. Il s’agit alors de scanners médicaux projetant des rayons X très puissants, qui ne font que traverser l’organisme pour en restituer des vues en coupe. Les scanners à rayons X sont de deux types :

  • Les scanners corporels, qui fonctionnent selon un autre principe que les scanners à rayons X à usage médical : ils irradient les corps des rayons X à faible puissance qui sont rétrodiffusés par la peau. Ils sont parfois utilisés dans certains aéroports afin de vérifier que les passagers ne portent pas d’armes, d’explosifs ou de substances illicites sous leurs vêtements. Ils ne sont toutefois pas autorisés en France, où sont utilisés des scanners corporels à ondes millimétriques, pour éviter l’irradiation.
  • Les scanners à rayons X pour détecter le contenu de bagages, de véhicules, etc. Ils permettent de voir l’intérieur des valises, des colis, des conteneurs, des camions sans avoir à les ouvrir, simplement en les faisant passer sous un portique. Ils sont utilisés par les forces de l’ordre, les services de douane, les entreprises de logistique, les sociétés chargées de la sécurité privée, pour détecter les explosifs, les armes, les stupéfiants, mais aussi les passagers clandestins.

Au-delà des scanners à rayons X, détecter les produits dangereux invisibles à l’œil nu

Les scanners à rayons X sont très utiles pour surveiller les échanges de marchandises et de personnes, afin d’intercepter les objets dangereux.

Toutefois, le danger n’est pas toujours incarné dans un produit : il peut venir de rayonnements ou de gaz très nocifs pour l’environnement et l’être humain, qui ne sont pas visibles et détectables par les rayons X.

Il faut alors faire appel à des détecteurs de radioactivité, qu’il s’agisse de simples dosimètres individuels ou spectromètres gamma portables jusqu’aux balises de contrôle de l’environnement. Ils sont évidemment utilisés à des fins militaires, mais ils sont aussi employés dans le domaine de la santé publique, notamment pour contrôler la radioactivité dans les aliments.