Ouvrir une boulangerie : zoom sur l’étude de marché

boulanger-miniature-pain-boulangerie-metier

Avant la création de toute entreprise, l’étude de marché est indispensable. Aussi bien pour cerner le marché que pour réussir une implantation efficace, il est important de prendre très au sérieux cette étape du projet. Quelles étapes respecter pour réaliser l’étude de marché ? A quoi sert-elle ? Décryptage !

Un business plan efficace grâce à l’étude de marché

Les entrepreneurs désireux d’ouvrir une boulangerie se contentent trop souvent de copier-coller quelques chiffres sur le marché national, d’y ajouter quelques grands axes généralistes sans trop aller dans le détail. Gare à l’impasse, car si l’étude de marché existe, c’est qu’elle a un réel impact sur la performance de votre business plan.

Faire une étude de marché, c’est aller à la rencontre de votre clientèle, avant même l’ouverture de votre boulangerie. Vous pourrez aussi bien cerner les sources de concurrence que les attentes de votre cible, tant en comparaison des tendances du marché que d’une vision plus restreinte, en local. Cette phase revêt la même importance que trouver le bon fournisseur de farine ou le local adapté, alors au travail !

L’étude de marché en 3 étapes

1-     Etudier les tendances de votre marché

Avec une consommation de pain très importante, les Français ont l’embarras du choix en termes d’offre. Raison de plus pour construire votre offre sur la base de la demande et donc des tendances du marché. Si les recettes traditionnelles font toujours des émules, nombreux sont aussi les consommateurs friands de nouvelles saveurs, de produits bios ou locaux, de pains sans gluten ou de snacking. Etudier ces tendances va vous permettre de bâtir votre offre correctement et de choisir un fournisseur en boulangerie adapté à votre production et à vos besoins.

2-     Analyser les concurrences directe et indirecte

Qui peut freiner votre développement voire vous piquer votre clientèle ? Une question cruciale à laquelle l’étude de la concurrence répondra efficacement. L’objectif ? Vous permettre de vous démarquer dès le départ !

  • La concurrence directe

Une fois déterminée l’aire géographique de votre implantation, vous allez pouvoir identifier vos clients potentiels. C’est ce qu’on appelle la zone de chalandise. Pour y voir plus clair, il vous faudra analyser tant les forces que les faiblesses des boulangeries situées sur le même territoire. Vous pourrez ainsi vous positionner au niveau stratégique et trouver comment vous démarquer : offre plus haut de gamme, politique de prix différente, services complémentaires, offre adaptée selon l’heure d’affluence…

  • La concurrence indirecte

Cette partie de l’étude est l’occasion de faire le point sur tous les services alternatifs offrant les mêmes produits que vous : les supermarchés, les produits substituts, les machines à pain, etc. Vous pouvez dresser la liste de vos concurrents dans la même zone de chalandise et déterminer comment vous différencier. Le plus souvent, la qualité des produits et des prestations sont l’outil de conquête et de fidélisation par excellence.

3-     L’étude de terrain, pour cerner les attentes de votre future clientèle

Pour cette phase, vous irez à la rencontre de vos clients pour les interroger sur leurs attentes. Pour cela, vous vous concentrerez bien sûr sur un échantillon représentatif de votre zone de chalandise (âge, lieu de vie, catégorie socio professionnelle, sexe, etc.). Quels types de produits et de services sont attendus ? Quel prix votre clientèle est prête à payer pour tel ou tel type de produit ? Quels sont ses critères de qualité pour vos produits (bio, local, original…) ? Quelles sont ses habitudes (achat quotidien, hebdomadaire…) ?

Pensez à toutes les questions que vous aimeriez poser à vos futurs clients et qui vous permettront à d’ouvrir un commerce qui vous ressemble mais qui colle aussi à ce qu’en attendent vos prospects.


Conseil de pro :
si vous êtes totalement novice dans le domaine du marketing, n’hésitez pas à vous entourer de personnes compétentes (CCI, consultant, confrère, etc.). Elles vous aideront à poser les premières pierres de votre projet d’entreprise en vous posant les bonnes questions et en vous conseillant au jour le jour. Bonne chance !