Quel enjeu le storytelling représente-t-il pour les marques ?

Le storytelling, ou l’art de raconter une histoire, fait intégralement partie de l’attirail de communication des marques depuis que la discipline a littéralement explosé au début des années 2000. Il faut dire que le consommateur d’aujourd’hui ne s’appâte plus de la même façon qu’auparavant. Le storytelling est devenu une nécessité, un enjeu stratégique voire vital à plus d’un égard.

 

Le storytelling embarque le consommateur dans l’histoire de la marque

Les consommateurs n’en peuvent plus des discours marketing ultra formatés, n’en peuvent plus d’être matraqués de messages basiques articulés autour d’un bénéfice produit au ras des pâquerettes. Méfiants à l’égard de la publicité, méfiants à l’égard du marketing, à la limite du rejet. A tel point que les marques qui poursuivaient dans cette voie voyaient leurs précieuses parts de marché fondre comme neige au soleil.

C’est en réponse à cette problématique que le storytelling s’est imposé. Raconter une histoire, l’histoire de la marque, l’histoire du produit, l’histoire des hommes qui composent l’entreprise est d’une redoutable efficacité. La technique permet de créer un univers autour de la marque : un passé, une histoire, un territoire, des valeurs humaines.

Cela fait appel notre inconscient collectif : nous adorons que quelqu’un nous raconte une histoire, et tant qu’à faire une histoire qui se termine bien. Comment endormir un nourrisson récalcitrant ? En lui racontant une jolie histoire. Les plus réfractaires au marketing voient dans le storytelling une façon d’endormir le consommateur pour mieux lui refourguer la camelote de l’entreprise. D’un certaine façon, avouons-le, c’est vrai.

Mais au-delà de ces considérations, le storytelling revêt un enjeu stratégique, vital pour l’entreprise : celui d’embarquer le consommateur dans son histoire, dans son champ de valeurs. Embarquer le consommateur avec soi, c’est gagner la bataille de l’engagement. Car un storytelling bien bâti permet de susciter l’intérêt du consommateur, en lui parlant vrai. Rien de mieux pour construire une relation pérenne, véritable el dorado des marques.

 

Les bénéfices du storytelling

Le storytelling offre aux entreprises et aux marques qui s’y adonnent des bénéfices majeurs. Car dans un environnement ultra concurrentiel, l’un des enjeux est de réussir à se démarquer. Et pour y parvenir, il faut pourvoir créer une petite étincelle dans le cerveau des consommateurs. Chose que permet la discipline. Le storytelling suscite l’intérêt des prospects, retient leur attention, parvient à maîtriser leur caractère fondamentalement volage.

Aussi, la technique active un des leviers marketing les plus puissants qui soit : l’émotion.

Rien de tel qu’une histoire pour générer de l’émotion et rien de mieux que l’émotion pour développer l’engagement du client. L’engagement scelle dans la durée la relation entre la marque et ses consommateurs.

Le storytelling, par l’émotion qu’il est à même de véhiculer, peut faire gagner la bataille de l’attention, et en trame celle de l’engagement.

Une histoire correctement conçue, racontée et bien communiquée provoque une série d’avantages en cascade pour les marques. Cela crée de la proximité, développe la confiance, booste la fidélité, bonifie l’image de marque, emporte l’adhésion.

Et comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, le storytelling répond à une attente particulièrement forte de la part des consommateurs : ils sont 92 % à vouloir que les marques fassent des publicités sous forme d’histoire.

 

Si le content marketing a tellement le vent en poupe depuis quelques temps, c’est pour répondre à une envie très marquée des consommateurs : ils attendent du contenu, et le storytelling d’une marque vient combler cette attente.