Quelles sont les formations pour devenir traducteur ?

travail ordinateur

Le métier de traducteur fait partie du domaine de la traduction et de l’interprétariat. Il consiste en la traduction de notices, de romans, de bulletins officiels ou d’autres types de textes en fonction des besoins. Pour devenir traducteur, il est nécessaire de suivre une formation afin d’obtenir un diplôme de traduction officiel. Mais alors, quelles sont les formations possibles pour travailler dans la traduction ?

Qu’est-ce que le métier de traducteur ?

Le métier de traductrice ou de traducteur est bien différent de l’interprétariat. Même si ces deux professions sont fondés sur les mêmes principes, ceux de la traduction, ils ne sont pas de même nature.
En effet, l’interprétariat est fondé sur la traduction d’un discours oral. L’interprète traduit oralement ce qu’exprime un locuteur d’une langue étrangère.
Le traducteur, au contraire, ne va pas traduire un discours oral. Son travail se focalise généralement sur des écrits. Il peut donc traduire des romans, des textes juridiques, politiques etc.

accompagnement entrepreneurial

Quelles sont les différentes spécialités ?

Il existe plusieurs spécialités de traducteurs.

La traduction littéraire

Il s’agit d’un métier de l’édition. Le traducteur littéraire travaille les romans, les nouvelles, mais peut également traduire des livres de cuisine ou encore des interviews.

La traduction technique

Il s’agit d’un secteur dans lequel il faut maîtriser le vocabulaire puisque le traducteur technique est spécialisé dans un domaine en particulier. Il peut traduire des textes médicaux, d’électronique, de droit etc.

La traduction dans l’audiovisuel

Il réalise les sous-titrage et s’occupe de certains doublages.

La traduction judiciaire

Le traducteur judiciaire a pour rôle de traduire les documents de justice dans le cadre d’une enquête, d’une audience ou d’une instruction.

Les autres types de traduction

Il existe la traduction localisatrice, spécialisée dans le web, la traduction post-éditeur, la traduction de terminologie ou encore la traduction de révision. Dans tous les cas, il faut suivre une école de traduction et d’interprétariat (plus d’informations ici) pour devenir traducteur, dans n’importe quelle spécialité.

Quelles formations suivre ?

Pour devenir traducteur, il faut suivre une formation de traduction, dans une école ou une filière spécialisée dans les métiers de l’interprétariat et de la traduction.
Vous pouvez notamment suivre la formation de traducteur au sein de la licence de communication à Lyon (voir plus de détails).

Les métiers de la traduction demandent une formation longue et de la rigueur. Il est indispensable de suivre des études de traduction et d’interprétariat afin d’obtenir un diplôme reconnu par l’État.